59000 Haïtiens sous Statut de TPS ont 18 mois pour régulariser leur situation.

Donal Trump

Donal Trump

Les autorités américaines annoncent avoir mis fin au Statut de protection temporaire (Tps) pour les Haïtiens qui en bénéficient aux États-Unis, leur accordant 18 mois pour régulariser leur situation ou laisser le territoire américain.

Le département de la sécurité intérieure américaine a annoncé que le Tps pour les 59000 Haïtiens concernés prendra fin le 22 juillet 2019, le temps pour les autorités haïtiennes de se préparer à les recevoir en Haïti.

Suite à une évaluation de la situation haïtienne, les autorités américaines estiment que les conditions sont réunies pour accueillir les Haïtiens qui avaient laissé le pays après le terrible séisme de janvier 2010.

Défenseurs Plus, une des organisations qui ont entrepris des démarches auprès de l’ambassade américaine en Haiti en faveur de la prolongation du Tps se montre inquiète, même si elle salue le délai de 18 mois accordés aux Haïtiens bénéficiant de statut temporaire.

Joint par AlterPresse, Antonal Mortimé, Coordonnateur de Défenseurs Plus, estime qu’ « une manche a été remportée dans une bataille encore longue ».

« C’est dur que ce soit le dernier renouvellement », dit-il, en souhaitant qu’entre-temps le congrès américain puisse se prononcer, afin d’éviter des vagues de déportations et la séparation des familles.

Pour Mortimé, la situation ne s’est nullement améliorée du point de vue économique et politique. Haïti, dit-il, vit aujourd’hui une crise migratoire avec des départs massifs vers l’Amérique Latine, tandis que, selon lui, plusieurs cas de noyades de boat-peoples sont enregistrés.

Alter Presse, Haiti & USA

Comments are closed.