Certains diplomates contractuels seront mis à pied par le gouvernement

 Le Premier ministre, Jack Guy Lafontant et le Ministre des Affaires Etrangeres en tête-à-tête avec le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue.

Le Premier ministre, Jack Guy Lafontant et le Ministre des Affaires Etrangeres
en tête-à-tête avec le ministre des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue.

À l’approche de la nouvelle année fiscale 2017-2018, le gouvernement opère un grand coup de balai dans la diplomatie haïtienne. Dans une note circulaire  datée du 23 août et adressée aux chefs des Missions diplomatiques et Postes consulaires d’Haiti, le Ministère des Affaires Etrangères informe qu’ « il a été décidé de mettre fin aux pratiques des diplomates contractuels, incompatibles avec la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 avec ceux de ladite Convention sur les relations consulaires de 1963. »

« Ainsi, les Conseillers, les Consultants, incapables d’obtenir l’accréditation nécessaire à l’exercice de leur fonction, et les employés administratifs (EA1, EA2, EA3) sont avisés que leurs contrats échus au 30 septembre 2017 ne seront pas renouvelés », est-il clairement précisé dans la note.

Exception faite, toutefois, pour le personnel administratif et technique ainsi que le personnel de service tels que : secrétaire, réceptionniste, agent sécurité, ménagère. De même, les employés contractuels bénéficiant d’un contrat à durée indéterminée en Europe ne sont pas concernés par cette mesure.

Le ministère justifie cette décision par son  « souci de redresser l’appareil diplomatique haïtien ». On se rappelle qu’en mai dernier, Antonio Rodrigue, ministre des Affaires étrangères, a déploré devant la chambre des députés un surnombre d’employés au dit ministère (641 membres) et du personnel du corps diplomatique à l’étranger (1,003 membres).

Il a révélé par ailleurs que le ministère des Affaires étrangères accusait à cette époque une dette assez élevée : 1,4 milliards de gourdes. Monsieur Rodrigue a avoué que si rien n’est fait pour diminuer les effectifs, « c’est la faillite assurée de la diplomatie et du Ministère des Affaires Étrangère ». Même s’il a reconnu que la chancellerie est un peu vague sur la politique extérieure du pays.

Loop Haiti & USA

Comments are closed.