[responsive_slider]

L’ambassadeur dominicain accrédité en Haïti invité à s’expliquer.

À la suite des événements de Belladère, le weekend écoulé, le Gouvernement haïtien, bien que démissionnaire, annonce tout un train de mesures en vue de s’enquérir de la situation et d’améliorer les dispositifs de sécurité en faveur de la population. Ainsi, confirme-t-il la convocation de l’ambassadeur dominicain accrédité en Haïti, Alberto Emilio Despradel.

Une délégation haïtienne conduite par le Premier ministre démissionnaire, Jack Guy Lafontant, s’était rendue à Belladère dimanche dernier. Cette délégation constituée de ministres, de parlementaires et de hauts gradés de la Police nationale d’Haïti (PNH) y était dans le but de faire un inventaire de la situation selon le Premier ministre démissionnaire. Durant la visite, a-t-il ajouté, les délégués ont rencontré plusieurs autorités communales et certains commerçants en vue de pouvoir recueillir plusieurs versions du fait.

Pour cette fois, les membres de l’Exécutif ont accordé la plus grande importance à cette situation mettant aux prises les habitants des deux pays qui n’ont pas toujours eu une relation harmonieuse au niveau des différents points frontaliers des deux républiques partageant l’île. Pour faire montre de sa détermination, Jack Guy Lafontant informe que son gouvernement a déjà convoqué l’ambassadeur dominicain accrédité en Haïti afin d’entendre ses explications sur l’incident et partager avec la partie haïtienne les informations qu’il détient. Ce sera aussi l’occasion pour les autorités gouvernementales de fixer la position du pays sur ce majeur incident.

Le docteur Lafontant qui a assuré que la situation est sous contrôle annonce aussi la formation d’une commission interministérielle en vue d’approfondir l’enquête ainsi qu’une réunion du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) pour, dit-il, renforcer la sécurité des gens et combattre la pratique de la contrebande.

Le PM, qui expédie les affaires courantes, a par ailleurs renouvelé la détermination de l’Exécutif de couper court à cette pratique de contrebande qu’il présente comme l’un des objectifs poursuivis par son gouvernement. Se gardant d’adresser des mots de sympathie aux victimes et ne déplorant pas la situation, le PM s’est toutefois contenté de passer en revue ses réalisations au niveau de la commue de Belladère aux fins d’améliorer le transport et les échanges au niveau de cette zone frontalière qui représente un marché important entre les deux peuples. Dans son discours post-incident, il a précisé que parmi les points d’accès Haïti/ République dominicaine, l’Exécutif place en priorité les communes de Ouanaminthe, de Belladère, d’Anse-à-Pitres et de Malpasse.

Daniel Sévère, Le National Haiti

No comments yet.

Leave a Reply