L’assaillant de Charlottesville, un jeune homme réservé fasciné par le nazisme

James Fields, âgé de 20 ans, Raciste, Meurtrier.

James Fields, âgé de 20 ans, Raciste, Meurtrier.

Le sympathisant néo-nazi qui a tué une manifestante anti-racisme samedi à Charlottesville en fonçant dans la foule avec sa voiture, était un jeune homme réservé aux accès de violence, qui cultivait une grande passion pour Adolf Hitler et l’armée, selon des témoignages de proches.

Poursuivi pour meurtre, violences volontaires et délit de fuite, James Fields, âgé de 20 ans, “s’intéressait beaucoup au nazisme. Il avait vraiment une passion pour Adolf Hitler”, a déclaré un de ses anciens professeurs de lycée, Derek Weimer.

Le jeune homme se passionnait pour les tactiques militaires et particulièrement l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, a ajouté l’enseignant sur CNN, affirmant que d’autres professeurs de son lycée Randall K. Cooper, dans le Kentucky (centre-est), s’étaient à l’époque également inquiétés des “idées très radicales” de leur discret élève.

James Fields avait tenté de rejoindre l’armée américaine en août 2015 mais avait été très vite jugé inapte au service, a expliqué l’armée dans un communiqué, après son échappée sanglante qui a coûté la vie d’une femme de 32 ans et fait une vingtaine de blessés.

Apprenant par des journalistes locaux que son fils venait de renverser des manifestants, Samantha Bloom s’était dans un premier temps montrée incrédule samedi soir.

“Foncer avec sa voiture dans la foule ? Il a fait mal à quelqu’un ?”, s’interrogeait devant les caméras de médias locaux cette femme de 49 ans, se déplaçant en chaise roulante.

Elle a alors confié au journal local Toledo Blade que son fils lui avait simplement dit qu’il partait assister à un rassemblement de “l’alt-right” – terme employé pour désigner l’extrême droite dont elle semble ignorer la signification – en Virginie, dans l’est du pays. “J’essaye de ne pas me mêler de ses idées politiques”, a-t-elle expliqué.

“Je croyais que c’était quelque chose qui avait à voir avec Trump”, a ajouté sa mère, avant de remarquer que “Trump n’est pas un suprémaciste blanc”.

Elle a précisé qu’ils avaient quitté il y a quelques mois le Kentucky pour emménager dans l’Ohio (nord). Le père de James Fields serait décédé peu avant sa naissance, selon des médias locaux.

S’appuyant sur des rapports de police, le site people américain TMZ révélait lundi que Samantha Bloom avait au moins à trois reprises appelé la police car son fils la menaçait et se montrait violent alors qu’il n’avait alors que 13 et 14 ans.

L’attentat commis par James Fields “répond aux critères de terrorisme intérieur selon le droit”, a assuré lundi le ministre américain de la Justice, Jeff Sessions.

Le Point, France.

Comments are closed.