[responsive_slider]

Le général Lessage évite la polémique avec le sénateur Féthière

Lt Gen Lessage, Haiti FAD’H

Le lieutenant-général des Forces armées d’Haïti fait profil bas suite aux déclarations du sénateur Jean Marie Ralph Féthière qui appelle le ministre de la Défense à le limoger et à renvoyer le haut état-major des FAd’H pour le remplacer par des cadres militaires plus jeunes, capables de s’adapter aux nouvelles réalités socioéconomiques du pays. Contacté par le journal mercredi, Jodel Lessage n’a pas voulu faire de commentaires. Sauf que, a-t-il précisé, il s’agit d’un personnage politique qui a une opinion et qui l’a exprimée librement.

À la question, contrairement à ce qu’a avancé le sénateur Jean Marie Ralph Féthière, estimez-vous que le haut état-major est assez actif ? Jodel Lessage répond qu’il veut laisser à son ministre de tutelle le soin d’apprécier. « Nous sommes dans un processus de remobilisation. C’est ça notre travail pour le moment », a-t-il souligné. Jodel Lessage ajoute que le processus de recrutement au niveau des FAd’H continue.

Dans sa correspondance adressée au président du Sénat, Jean Marie Ralph Féthière souhaite que le prochain état-major soit multipromotionnel avec pour rôle de mettre sur pied une armée professionnelle dont la mission sera de participer au développement durable du pays et à mieux aider en cas de désastre naturel. « Pour le moment, nous avons un effectif de démarrage. Nous ne sommes pas encore pleinement opérationnels», fait remarquer Jodel Lessage. Il a aussi indiqué que le haut état-major fait face à un problème de budget.

Malgré tout, a mentionné le commandant en chef des FAd’H, les militaires du Corps du génie étaient intervenus dans le Nord, dans le Nord-Est et sur quelques ravins dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. « Ils avaient participé à l’amélioration de quelque tronçons de routes. Ils étaient intervenus suite au tremblement de terre du 6 octobre dans le Nord-Ouest, notamment à Port-de-Paix. Ils sont jusqu’à présent cantonnés dans ce département », a indiqué Jodel Lessage.

Les 12,13, 14, 15 et 16 novembre 2018 le secrétaire général avait son registre d’inscription en vue de recruter des soldats, des cadres comme des médecins, ingénieurs civils, ingénieurs architectes, ingénieurs informaticiens, ingénieurs électriqhttps:

lenouvelliste.com/public/index.php/article/195923/larmee-dans-la-tourmente-le-general-lessage-evite-la-polemique-avec-le-senateur-fethiereues et électroniques et ingénieurs agronomes.

Le Nouvelliste, Danio Darius//

No comments yet.

Leave a Reply