Le Nouvelliste fête ses 118 ans

chauvetPrésident de la République, ministres, sénateurs, députés, grands commis de l’Etat, diplomates, personnalités de tous secteurs et simples citoyens lecteurs… Ils étaient nombreux à venir saluer le doyen de la presse haïtienne, hier mardi 3 mai, une date qui a coïncidé avec la Journée mondiale de la liberté de la presse. Pour ses 118 ans, Le Nouvelliste a laissé ouvertes toutes ses portes pour accueillir lecteurs, collaborateurs, confrères, consœurs et amis. Le journal publie quelques-uns des nombreux témoignages et souhaits faits à son égard.

Jocelerme Privert, président de la République

« La première chose que je fais tous les matins après mon réveil c’est de consulter Le Nouvelliste », a affirmé le chef de l’Etat comme pour dire qu’il ne peut pas se passer du journal, qu’il y soit cité en bien ou en mal. « J’ai un ami qui, depuis 25 ans, m’envoie tous les articles du Nouvelliste dans lesquels mon nom est cité », a-t-il dit en souriant. Jocelerme Privert, tout en soulignant que la journée portes ouvertes organisée par le journal coïncide avec la Journée mondiale de la liberté de la presse, a fait savoir qu’il ne saurait ne pas venir saluer Le Nouvelliste, le doyen de la presse haïtienne.

Hérold Jean-François, président de l’ANMH

118 ans en Haïti, c’est rare. Il y a très peu d’institutions centenaires dans le pays. C’est une bonne chose qu’un média, qu’un journal ait pu tenir toutes ces années, rester viable et demeurer l’une des références. Le Nouvelliste est décidément le doyen de la presse en Haïti. Que cette dynastie continue !

Michel-Ange Gédéon, DG de la PNH

Il n’est pas donné à tout le monde de fêter 118 ans d’existence. Dans notre histoire c’est un record pour une institution qui a pour mission d’éduquer, de former et d’informer la population avec tant de professionnalisme. Chapeau à la direction et au staff du journal ! »

Jean-Charles Moïse, candidat à la présidence

Le Nouvelliste : c’est phénoménal! Chaque matin, je me sers du numéro de Le Nouvelliste comme une tasse de café. Je profite de l’occasion pour féliciter le plus ancien quotidien pour sa neutralité en donnant la visibilité à toutes les catégories. C’est grâce à Le Nouvelliste que mes opinions politiques sont connues à l’échelle nationale et internationale.  Le journal représente les yeux et les oreilles de la population.

Richard Morse, fondateur du groupe RAM

Une institution qui arrive à tenir pendant un, deux et 20 ans en Haïti, c’est déjà beaucoup. Pour une autre qui arrive à porter le flambeau pendant 118 ans, c’est énorme. Le Nouvelliste est un journal crédible que tout le monde lit. Je souhaite qu’il continue à nous informer, comme il sait bien le faire.

Ricard Pierre, sénateur du Sud-Est

Le Nouvelliste est un modèle de réussite dont nous devons nous inspirer. En Haïti, je n’ai pas en tête une institution qui a une telle longévité. En dépit du fait que le pays ait connu une longue période de dictature où la liberté de la presse avait été bâillonnée, Le Nouvelliste est toujours resté une institution capable d’informer et de former la population, quelles que soient les circonstances. Voilà un modèle qu’il faut suivre.

Gary Bodeau, député de Delmas

C’est une très bonne chose qu’une institution haïtienne puisse avoir une telle longévité. Je retiens du Nouvelliste une entreprise commerciale qui fournit un service appréciable à la communauté. Il a su être pendant 118 ans aux côtés du peuple haïtien. Que l’institution soit pérenne en vue de continuer à supporter les initiatives de la société haïtienne.

Talot Bertrand, secrétaire de la PROMODEV

La Bible nous enseigne qu’après avoir atteint 70 ans, on est sur le chemin des robustes. A 118 ans, Le Nouvelliste est plus que robuste. C’est une bénédiction. Il est bon de considérer Le Nouvelliste comme un patrimoine national et international. Quand on a besoin d’une information importante on n’a qu’à consulter le journal et on est servi. Le Nouvelliste est notre fierté. Longue vie !

Gary Victor, rédacteur en chef du quotidien Le National

Le Nouvelliste est un bel exemple pour la société haïtienne. Il symbolise la modération, le respect… Le journal a toujours su marcher sur la ligne de la mesure, de l’équilibre et de la pondération. Que le journal continue à être ce qu’il est, le modèle de la presse haïtienne !

Elizabeth Béton-Delègue, ambassadrice de France en Haïti

Nous sommes là pour les 118 ans du Nouvelliste et aussi pour célébrer la Journée de la liberté de la presse. La presse a besoin d’être défendue et promue partout dans le monde de façon solidaire. C’est un acquis qui n’est jamais définitif. Le Nouvelliste participe à cette énergie de la presse… C’était normal d’être là aujourd’hui pour ce double anniversaire. En ce qui a trait à la liberté de la presse, il y a eu des grandes avancées. Ici, la presse est libre. On peut tout écrire, le bon, le moins bon. De ce point de vue, la presse est dynamique.

Josué Mathieu, pasteur de la Première église baptiste de Port-au-Prince

Le Nouvelliste a 118 ans, nous à la Première église baptiste de Port-au-Prince nous avons 180 ans, donc c’est normal de venir saluer une institution qui, comme nous, travaille depuis plus de cent ans au centre-ville. Nous réclamons la bénédiction du Seigneur sur le personnel, les lecteurs et les collaborateurs du Nouvelliste.

David Bongard, directeur de l’OIF en Haïti

« Ma présence témoigne d’un signe de respect par rapport à cette maison qui a su résister à plein d’éléments d’adversité, qui a su trouver le cap pour pouvoir informer le public haïtien et étranger dans les quatre coins du monde, aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies. J’espère que Le Nouvelliste fera définitivement ce virage technologique que toute la presse écrite est censée faire. Qu’il trouve le juste équilibre dans le papier et dans le numérique et qu’il puisse développer un contenu de qualité.

Abel Descolines, député de Mirebalais

C’est un évènement majeur. Un long cheminement qui marque l’histoire de ce pays. Un patrimoine national. C’est un plaisir d’être là. Je félicite tout le staff et toutes les générations d’hommes et de femmes qui ont contribué à faire de Le Nouvelliste ce qu’il est aujourd’hui.  L’ancien journaliste dit voir une presse haïtienne en parfaite mutation sociale qui fait la différence. Il plaide pour une sorte d’autorégulation de ce secteur afin d’apporter des corrections.

Diderot Musset, directeur général de Surtab

C’est un énorme plaisir que de venir saluer l’icône de la presse haïtienne. Le Nouvelliste est une référence qui s’engage dans une direction innovatrice en Haïti au niveau des médias électroniques. Je félicite les responsables tout en souhaitant longue vie au journal.

Pierre Éspérance, secrétaire général du RNDDH

Le Nouvelliste est un symbole. Le doyen qui a toujours su tenir l’équilibre. Bonne fête et bonne continuité au Nouvelliste !  Je souhaite beaucoup plus de rigueur et plus d’équilibre au niveau de la presse haïtienne comme Le Nouvelliste, Magic 9 et d’autres le font.

Ricardo Jean-Baptiste, étudiant à la Faculté de médecine et de pharmacie.

Je ne saurais rester insensible en cette occasion, donc je suis venu féliciter et encourager le plus ancien quotidien français de la Caraïbe dans le noble boulot qu’il fait. Le Nouvelliste est plus qu’un patrimoine. Je m’incline devant cette institution. Que le journal continue à servir aux jeunes des sources de savoir !

Hervé Lerouge, président-directeur général de Tehno Group Communication S.A. regroupant le quotidien Le National, Radio et Télévision Pacific.

Je suis venu souhaiter un joyeux anniversaire au journal Le Nouvelliste C’est une mère nourricière dont nous suçons les mamelles quotidiennement à Le National. Nous étions venus saluer notre maman. Comme bébé, Le National veut suivre son exemple. Nous souhaitons que les générations futures puissent continuer à apprécier l’œuvre du Nouvelliste.

Cholzer Chancy, président de la Chambre des députés

Je suis passé encourager l’équipe comme citoyen, député et président de la Chambre basse.  Je connais Le Nouvelliste dès mon enfance. A travers ses 118 ans, Le Nouvelliste est passé d’un journal national à un journal international. C’est une institution d’information, de service et de formation.  Plusieurs générations de propriétaires se sont succédé. Des efforts ont été sont consentis qu’on doit encourager. Je souhaite longévité  au Nouvelliste, que mes fils et mes petits fils puissent continuer à lire le journal. J’espère qu’il se hissera au rang des grands médias du monde.

Mario Andrésol, ancien candidat à la présidence

Le Nouvelliste a traversé les âges. Il a résisté et survécu aux différents régimes. J’ai déjà accordé plusieurs entretiens au journal, qui  a su jouer son rôle à un moment donné,  en supportant et critiquant également quand il le faut. Donc, c’est tout à fait normal de passer au journal pour lui souhaiter bonne fête et bonne continuation. Beaucoup reste encore à faire. C’est une institution qui s’adapte aux nouvelles technologies. Car en plus du format papier, maintenant je peux lire les articles via Internet.

Jovenel Moïse, candidat à la présidence

Avant de le considérer comme un journal, Le Nouvelliste est une entreprise.  Une entreprise âgée de 118 ans ayant traversé trois à quatre générations. En revanche, et c’est le plus grand problème de ce pays, les entreprises ne durent qu’une génération. Parce qu’il n’existe pas de suivi. Quand une génération commence un travail, elle ne donne pas l’occasion à une autre d’en assurer la relève. Je pense que la famille Chauvet représente un grand modèle pour le pays et pour les entreprises. Pour progresser, Haïti a besoin de ces entreprises qui existent à travers des générations.

Jerry Tardieu, député de Pétion-Ville

C’est avec un sentiment de fierté et de patriotisme que je visite Le Nouvelliste. C’est rare de voir exister une institution en Haïti qui puisse vivre durant une centaine d’années. Malheureusement, nous ne valorisons pas l’histoire ni les patrimoines dans ce pays. Ce journal est un patrimoine d’information et de formation. Je suis également ici avec un sentiment d’appréciation pour tous ceux et celles qui ont contribué à faire du journal ce qu’il est. Et il doit toujours rester ce qu’il est. Une référence d’intégrité et d’excellence.

Marcus Gracia, ministre de la Culture et de la Communication

Le Nouvelliste avance vers ses 150 ans. Je n’ai pas grand-chose à dire. Je suis venu me plier sous les ailes de la vieille dame. Je suis là pour acquérir de la sagesse. Aujourd’hui, la presse haïtienne en a besoin. Les informations doivent être justes et ne doivent  pas semer plus de troubles. Il faut informer en faisant quotidiennement d’amples d’efforts pour faciliter la compréhension de la population.

Maude Malengrez, directrice de programme à FOKAL

C’est avec joie que je visite Le Nouvelliste. C’est chouette d’être là à un jour où il y a autant d’effervescence. Il y a un pullulement de jeunes journalistes confirmés qui se regroupent au journal. Cela donne de l’espoir pour l’avenir de la presse.

Dr Garnel Michel, directeur du Centre ambulancier national

C’est avec un sentiment de devoir que je rends visite au journal pour ses 118 ans. C’est un patrimoine. Nous honorons toute l’équipe pour avoir travaillé à la construction de cet édifice, cette grande institution.  Bon travail et bonne continuité à tous ceux et celles qui participent à informer et former la population !

Sénateur Antonio Cheramy

Le Nouvelliste rend service à la communauté haïtienne et c’est un honneur pour moi, pour ses 118 ans  de fonctionnement, de venir souhaiter une joyeuse fête au doyen de la presse haïtienne pour la qualité de son service.

Sénateur Evalière Beauplan

C’est un honneur pour moi de participer à ces festivités. Je souhaite une bonne fête au staff de cette institution exemplaire…

Le député Printemps Bélizaire de la troisième circonscription de Port-au-Prince

Je me sens chez moi. Le Nouvelliste se trouve dans la troisième circonscription de Port-au-Prince, ma circonscription. C’est un devoir pour moi de venir souhaiter aux responsables et aux employés de cette institution un joyeux 118e.

L’ex-député Jean-Baptiste Anthony Dumont

Le Nouvelliste fait la fierté d’Haïti en ce qui a trait à sa longévité comme institution. La force de ce quotidien est sa neutralité en équilibrant les informations. Lui qui ne se rappelle pas la fois que le journal a été dans la ligne de mire d’un gouvernement ou l’opposition. Je souhaite plusieurs siècles encore au Nouvelliste.

Ronaldo Jérôme, un abonné

Le Nouvelliste est l’icône de la presse haïtienne. C’est véritablement une bibliothèque qui, depuis 118 ans, informe la population.

Robenson Geffrard avec la participation de Edrid St-Juste, Jean Daniel Sénat, Michelson Césaire, Worlgenson Noel et Emmanuel

http://www.radiotelevisioncaraibes.com/nouvelles/haiti/le_nouvelliste_f_te_ses_118_ans.html

Pikliz.Com profite de l’occasion pour souhaiter bonne fête au nouvelliste qui a fait ses preuves.

Comments are closed.