Le remaniement ministériel du 23 avril 2018 pourrait constituer un tournant dans l’administration de M. Jovenel Moïse. Des alliés du chef de l’état se plaignent de n’avoir pas été consultés dans le cadre de ce premier replâtrage.