Qu’arrivera-t-il aux chars et aux autres équipements de la MINUSTAH ?

minustah

La MINUSTAH s’en va. La décision a été prise en avril 2017 par le Conseil de sécurité des Nations Unies. La mission qui laisse en Haïti un bilan controversée sera remplacée par la MINUJUSTH qui sera « chargée d’aider le Gouvernement haïtien à renforcer les institutions de l’état de droit en Haïti; d’appuyer et de développer encore la Police nationale d’Haïti, et de suivre la situation en matière de droits de l’homme, d’en rendre compte et de l’analyser ».

Quel sort pour les différents équipements de la MINUSTAH à partir du 15 octobre ?

« L’équipement est la propriété des pays contributeurs de troupes et de police » a expliqué récemment la chef de la MINUSTAH, Sandra Honoré. « De ce fait, à la fin de la mission, a-t-elle continué, l’équipement d’un contingent militaire est rapatrié au pays originaire de ce contingent. En ce qui concerne des équipements, véhicules et autres, qui sont la propriété de la mission, étant donné que nous avons une mission de succession, suivant la procédure, nous devons premièrement voir quels équipements qui peuvent être laissés pour le travail opérationnel de la nouvelle mission. »

« Nous devons ensuite voir dans quelle mesure certains équipements peuvent être déployés dans d’autres missions de maintien de la paix. Finalement, nous allons donner certains équipements au gouvernement d’Haïti », a précisé Sandra Honoré qui par ailleurs, refuse de s’exprimer sur la décision du gouvernement haïtien de revenir avec l’armée d’Haïti.

« À propos des bases, certaines ont été cédées à la mission par le gouvernement d’Haïti », selon Mme Honoré. « Celles-là seront reconditionnées à l’État originel et remis au gouvernement d’Haïti. Dans le cas où ces bases appartiendraient à des propriétaires privés, c’est le même cas de figure. Elles seront reconditionnées et remises aux propriétaires privés. ».

Loop Haiti & USA

Comments are closed.