Rentrée parlementaire sur fond de grave crise politique

senateurs

Rentrée parlementaire ce lundi sur fond de grave crise politique marquée notamment par l’arrestation et l’extradition du sénateur élu Guy Phlippe (Grand’Anse) et la poursuite de la contestation de la présidentielle par les candidats de Fanmi Lavalas, Pitit Dessalines et LAPEH.

Le directeur exécutif du CEP, Uder Antoine, qui renseigne sur les certificats remis à des élus, précise que le dossier de Guy Philippe avait été géré par le CEP de Pierre-Louis Opont et non par la composition actuelle de l’organisme électoral.

Réactions multiples dans la classe politique et dans la société civile au sort de Guy Philippe. Le président de la Chambre des députés, Cholzer Chancy, informe que le parlement fixera bientôt sa position sur cet épineux dossier ainsi que sur l’accord du 17 octobre 1997 entre la secrétaire d’Etat américaine Madeleine Albright et le président René Préval relatif à la lutte contre le trafic de la drogue par mer et par air.

Suite de la campagne électorale

Ouverture ce lundi de la campagne électorale pour le second tour des législatives, des élections locales, et du scrutin complémentaire pour la section communale de Fond Cochon (Roseaux).

Fanmi Lavalas proteste contre la violence exercée par la police contre ses membres désireux de manifester leur opposition aux résultats des élections. Le parti réitère son mot d’ordre de désobéissance.

HI/JMD/RK, Kiskeya Haiti.

No comments yet.

Leave a Reply