Les États-Unis fortement préoccupés par l’inertie face à l’urgence d’une sortie de crise – Deuxième alerte en moins de 72 heures.

P-au-P., 28 octobre 2019 [AlterPresse] — A la une sur AlterRadio 106.1 FM et en ligne (alterradio.org) :

Pour la deuxième fois en moins de 72 heures, les Etats-Unis d’Amérique se prononcent sur la crise en Haïti. Ils expriment leur grande préoccupation face à l’absence manifeste de mesures urgentes visant à sortir le pays de l’impasse politique prolongée.

Au moins 2 morts, une voiture et plusieurs entreprises incendiés, le dimanche 27 octobre 2019, à Pétionville, au cours de la manifestation de l’opposition politique en vue d’exiger la démission du président Jovenel Moïse.

2 morts par balles et plus de 6 blessés par balles, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 octobre 2019, à Saint-Marc (département de l’Artibonite, à 96 km au nord de Port-au-Prince), après que plusieurs individus aient ouvert le feu sur plusieurs jeunes dans le quartier de Chemin Neuf.

« Jovenel Moïse est déjà parti ». Il est comme une marchandise payée, mais pas encore livrée, estime le professeur Wilson Jabouin pour qui le président n’a plus aucune légitimé pour garder le pouvoir.

Le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendika ak popilè dénonce l’arrestation, vendredi dernier 25 octobre 2019, de quatre individus, lors de la manifestation des étudiantes et étudiants.

Le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti 9Ueh) dénonce énergiquement la tentative d’instrumentalisation du dossier des personnes, arrêtées lors de la manifestation du 25 octobre 2019 contre l’Université d’Etat.

L’ambassade de France rejette les allégations, selon lesquelles elle aurait demandé l’arrestation de certains étudiants, qui participaient, vendredi dernier 25 occtobre 2019, à une manifestation contre le président Jovenel Moïse.

L’Association nationale des magistrats haïtiens (Anamah) et l’Association professionnelle des magistrats (Apm) constatent combien, depuis sept semaines environ, les tribunaux sont dysfonctionnels, à cause de la crise politique aiguë, qui sévit dans le pays. Elles exhortent les magistrats à rester chez eux, jusqu’à ce que leur sécurité soit garantie.

Le 28 octobre marque la journée internationale de la langue et de la culture créoles. La formation du Créole nous ramène loin dans l’histoire de la civilisation, selon l’académicien Guy Gérald Ménard.

Ces thèmes font la une sur AlterRadio, principalement à notre journal créole Vennkatrè, diffusé à 4:00 am, 5:00 am, midi, 6:00 pm, 10:00 pm et à minuit. AlterRadio, sur le 106.1 FM, alterradio.org, TuneIn, AudioNow et d’autres plateformes. [apr 27/10/2019 20:00]

https://www.alterpresse.org/spip.php?article24894#.XbfET0ZKjIU

Comments are closed.