Les titres de l’actualité du mardi 15 Octobre 2019 sur RADIO VISION 2000

Le président Jovenel Moise écarte toute possibilité de démissionner soulignant que ce serait irresponsable de sa part. Le premier mandataire de la nation renvoie à la constitution qui, laisse-t-il entendre, explique les conditions dans lesquelles il doit laisser le pouvoir.

Cependant face à l’insistance des journalistes, le chef de l’Etat s’est dit prêt à tout mettre sur la table dans le cadre de discussion avec les acteurs concernés qu’il a appelé, pour la énième fois, au dialogue.

Jovenel Moise a avoué son échec admettant que la situation est aujourd’hui plus difficile qu’avant. Il pointe du doigt des membres de l’élite économique qui détenaient de gros contrats dont il dit avoir annulé.

Le chef de l’Etat confirme, par ailleurs, la présence en Haïti, de spécialistes étrangers en matière de sécurité. Ils sont chargés de réévaluer le service de sécurité présidentielle, a dit Jovenel Moise rappelant que c’est une pratique.

Des Sénateurs de l’opposition qualifient de provocation les déclarations du président de la république estimant que le chef de l’Etat est passé à coté de la plaque.

Le coordonnateur de la commission présidentielle, l’ex-premier ministre Evans Paul désapprouve les déclarations du chef de l’Etat qui, selon lui, vont handicaper le travail de ladite commission.

Au moins 3 membres de la commission présidentielle auraient décidé de démissionner. Il s’agit de Evans Paul, Josué Pierre Louis et Jean Rodolphe Joazile.

Des étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti et d’Universités privées ont entamé depuis dimanche une grève de  faim illimitée à la faculté de droit et des sciences économiques de Port-au-Prince dans l’objectif d’exiger le départ du président Jovenel Moise.

Le Bureau intégré des Nations-Unies (BINUH) remplacera officiellement, ce mercredi, la MINUJUSTH. Et c’est la cheffe de cette dernière, Helen Meagher La Lime qui a été choisie pour diriger cette nouvelle structure des Nations-Unies dont la mission est de conseiller le gouvernement haïtien sur les moyens de promouvoir et de renforcer la stabilité et la bonne gouvernance.

Au moins de 3 jeunes garçons ont été tués par balle, lundi soir, à l’Avenue Bolosse. Ces crimes auraient été commis par des bandits circulant à moto, avons-nous appris.

A Delmas, 1 personne a été tuée et 2 autres blessées également par balle. Elles ont été attaquées par des motards alors qu’elles revenaient d’une maison de transfert. Parallèlement à Carrefour, des individus à bord d’un véhicule aux vitres teintées ont ouvert le feu sur des passants faisant 3 blessés.

 

http://radiotelevision2000.com/home/?p=91836

Comments are closed.