[responsive_slider]

6 blessés par balles dans le Nord -Est

 Mardi, 21 janvier 2014 12:38
6 blessés par balles dans le Nord -Est

img23391

Une vive tension a régné le lundi 20 janvier 2014 dans la commune frontalière de Ouanaminthe suite au mouvement de protestation déclenché depuis le 17 janvier écoulé par des résidents-es de Fort-Liberté, Ferrier et de Ouanaminthe (Nord-est).

Selon les informations rapportées par le GARR, les protestataires ont exigé des autorités haïtiennes de l’énergie électrique en provenance de la zone franche de Caracol.

Des jets de pierre ont été lancés dans toutes les directions et des tirs nourris entendus. Au moins six (6) personnes auraient été blessées par balles et une dizaine d’autres par des jets de pierre et des tessons de bouteille depuis le début de ce mouvement, a déclaré Joseph Mike Elysias, représentant de l’organisme Solidarité Frontalière à Ouanaminthe.

Dans la journée du 20 janvier 2014, tout a été paralysé. Les banques commerciales, les écoles, les centres hospitaliers et le marché frontalier de Ouanaminthe/Dajabon n’ont pas fonctionné. Les manifestants-es ont barricadé les rues avec des carcasses de véhicules, des branches d’arbre et des pneus enflammés. Ils ont indiqué qu’ils vont poursuivre leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Soulignons que ces communes disposent déjà du courant électrique provenant de la République Dominicaine. Cependant, ce circuit est instable. Ayant été informés queTrou du Nord, Terrier-rouge, Quartier Morin et Limonade vont être alimentées à partir du circuit de la zone franche qui fonctionne 24 heures par jour, les protestataires ont gagné les rues pour exiger qu’ils soient aussi touchés par cette mesure.

« Nous sommes très proches de la zone franche de Caracol. Sous quelle base les autorités ont décidé de nous exclure.», ont déclaré quelques-uns d’entre eux.

Rappelons que les habitants de la zone frontalière du Nord-est ne sont pas à leur premier mouvement de revendications. L’année dernière, une vague de manifestations avaient été organisées à Ouanaminthe pour forcer les autorités à achever la construction de la route de cette commune qui était en très mauvais état.

EJ/Radio Métropole Haïti

No comments yet.

Leave a Reply