[responsive_slider]

Fumer est nocif pour tous les organes.

fumer

Dans le monde, le tabac fait 5,7 millions de morts annuellement. Il est à l’origine de nombreuses pathologies graves.

Le tabac affecte presque tous les organes, contribuant, au-delà du cancer du poumon, à de nombreuses pathologies graves, a mis en garde, vendredi, le Médecin général des Etats-Unis dans un rapport qui fait le bilan de 50 ans de lutte contre le tabagisme. «Un demi-siècle après la publication (en janvier 1964, ndlr) du rapport qui établissait pour la première fois un lien entre cigarette et cancer du poumon, la liste déjà longue des maladies provoquées par le tabac et le tabagisme passif continue à s’allonger», souligne le Dr Boris Lushniak, le Médecin général par intérim. Celui-ci rappelle que le rapport du médecin général de 2004 «concluait déjà que le fait de fumer affectait quasiment tous les organes. Les résultats de ce   dernier rapport viennent conforter ces conclusions».

Ce dernier rapport montre que «fumer contribue aussi à la dégénérescence maculaire liée à l’âge (la forme de cécité la plus courante, ndlr), au diabète, au cancer du foie, à des complications chez les personnes atteintes d’un cancer… ainsi qu’à la tuberculose, à des problèmes d’érection, au bec de lièvre chez les nouveau-nés, aux grossesses extra-utérines, à l’arthrite, à l’inflammation et à des dysfonctionnements immunitaires», précise-t-il. En outre, le tabagisme passif «est désormais lié à un risque accru d’accident vasculaire cérébral», ajoute le Dr Lushniak, soulignant que le tabagisme reste la principale cause de mortalité évitable. Depuis la publication du premier rapport du Médecin général le 11 janvier 1964, avertissant des dangers du tabac, plus de 20 millions d’Américains sont morts à cause de la cigarette, dont 2,5 millions dus au tabagisme passif, indique le document, objet d’une présentation à la Maison-Blanche. En plus de ces décès, 100 000 bébés ont été victimes du syndrome de la mort subite du nourrisson et de complications dues à une naissance prématurée ayant résulté du tabagisme de la mère, indique le rapport.

«Ce qui est surprenant, c’est qu’après 50 ans, nous découvrons encore d’autres effets néfastes du tabac qui tuent les gens», a expliqué le directeur   des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le Dr Thomas Frieden, lors d’un point de presse. «Le tabac est même pire que nous le pensions». Le rapport de janvier 1964 avait marqué le début d’une vaste campagne anti-tabac, qui a permis d’éviter huit millions de décès aux Etats-Unis. 18% de la population américaine fume aujourd’hui, contre 42% en 1964 ; 443 000 Américains meurent encore chaque année d’une maladie liée au tabagisme. Dans le monde, le tabac fait 5,7  millions de morts annuellement. «Ce nouveau rapport montre que le tabac reste un immense fardeau pour notre pays», insiste la ministre de la Santé, Kathleen Sebelius, relevant que le coût économique du tabagisme dépasse les 289 milliards de dollars par an.

El Watan

http://www.elwatan.com/hebdo/sante/fumer-est-nocif-pour-tous-les-organes-19-01-2014-242616_156.php

 

No comments yet.

Leave a Reply