Insécurité :« Si je ne peux pas donner des résultats, il faut que je cède la place à quelqu’un d’autre » dit Jouthe qui demande aux Américains de réévaluer leur décision

Le Premier ministre Joseph Jouthe, chef du CSPN, a promis des actions et des résultats en matière de sécurité publique. Sinon, il remettra le tablier, a-t-il confié au journal Le Nouvelliste, vendredi 6 mars 2020. « Ma gestion est axée sur les résultats. Et si je ne peux pas donner des résultats, il faut que je cède la place à quelqu’un d’autre. Nous ne pouvons pas avoir un pays où l’on fonctionne de cette manière », a indiqué Joseph Jouthe, interrogé sur le décalage entre les promesses d’autres chefs et la dégradation de la sécurité dans le pays.

« Pour le moment, ma seule priorité pendant les deux à trois semaines à venir est la sécurité (…) Je ferai tous les sacrifices du monde pour améliorer la sécurité parce que cela affecte tout le monde », a insisté le Premier ministre Joseph Jouthe. « Je pense que quelle que soit la décision que je prendrai, personne au niveau de la population ne va se plaindre. Je mettrai toute ma force et tout mon poids dans la balance. C’est une lutte de longue haleine. Je mettrai les moyens à disposition. J’ai les coudées franches », a renchéri le chef du gouvernement quelques heures après une rencontre avec l’ambassadeur des États-Unis, Michele B. Sison au cours de laquelle il a discuté du dernier avis aux voyageurs américains et d’autres points de la coopération entre les deux pays.

Le Premier ministre Joseph Jouthe a estimé que ce n’est pas le moment pour le département d’État américain de remettre Haïti au niveau 4 de sa liste des pays à ne pas visiter par les ressortissants américains et a appelé à une réévaluation de ce classement. « Pour moi ce n’est pas le moment. Je savais que cela allait venir depuis deux semaines. J’avais parlé au Département d’État, au Trésor américain et à la Maison-Blanche pour leur demander de réviser cet avis. Malheureusement, il a été rendu public. Je leur ai demandé de réfléchir à nouveau sur cet avis », a confié au journal le Premier ministre Joseph Jouthe après un entretien avec l’ambassadeur des États-Unis, Michele D. Sison où cette question a été abordée ainsi que d’autres points de la coopération entre les deux pays.

L’ambassade américaine, dans un tweet, a indiqué que l’ambassadeur Michele B. Sison s’est entretenue avec le Premier ministre Joseph Jouthe sur les travaux urgents à entreprendre par le nouveau gouvernement en faveur du peuple haïtien en matière de sécurité, de lutte contre la corruption, de relance de la croissance économique et de l’organisation d’élections législatives libres, équitables et crédibles.

La veille, un jour après l’installation du cabinet ministériel dirigé par le Premier ministre Joseph Jouthe, le département d’État a publié son avis aux voyageurs américains. Haïti est classé au niveau 4 des pays déconseillés (Do not travel) à côté d’autres États comme l’Iraq, le Yemen, le Soudan du Sud, la Syrie, la Somalie, l’Afghanistan et la Libye, des pays en guerre depuis un bail et où il y a des frappes des milices, des groupes djihadistes.

Roberson Alphonse

https://lenouvelliste.com/article/213115/insecurite-si-je-ne-peux-pas-donner-des-resultats-il-faut-que-je-cede-la-place-a-quelquun-dautre-dit-jouthe-qui-demande-aux-americains-de-reevaluer-leur-decision

Comments are closed.